Biographie


Accueil

Activités

A propos de
    > Biographie
    > Photos / Vidéos
    > Textes / Dessins
    > Liens personnels

Espace Pros

Passif

Liens

Contactaccueil.htmlactivites.htmlantichambre.htmlphotos.htmltextes_dessins.htmlliens_persos.htmlespace_pros.htmlpassif.htmlliens.htmlcontact.htmlshapeimage_1_link_0shapeimage_1_link_1shapeimage_1_link_2shapeimage_1_link_3shapeimage_1_link_4shapeimage_1_link_5shapeimage_1_link_6shapeimage_1_link_7shapeimage_1_link_8shapeimage_1_link_9
Page morceaux complets
 
. Les années de galère
 
Affiche Delta au Baiser Salé
 
        “Un peu agacé de tourner en rond, j’ai accepté la proposition du clavier qui montait son groupe. Le style était très pop-rock et les compos très françaises, et notre groupe, Delta, a très bien commencé. Après une maquette enregistrée à Jam Studio à Ivry, deux concerts au Baiser Salé (quand même!) et une demi-finale du concours Emergenza au New Morning (un vrai bonheur), le leader a préféré reprendre ses études plutôt que s’essouffler à démarcher encore et encore ... (il est vrai que ce casse-tête en décourage plus d’un)
 
Extrait de “Lutter ou accpeter”, composition de Clément Morteaux,
par le groupe Delta :
 
 
Sur la scène de l‘OPUS avec Shaïleen
 
   Désabusé après ces mésaventures, j’ai multiplié les collaborations, sans vraiment choisir, ce qui m’a amené à tester plusieurs styles, à rencontrer des gens très différents et à presque devenir ce que notre profession appelle un “requin”. J’ai notamment accompagné Shaïleen pendant quelques mois sur la scène de l’Opus.
 
    Sauvé in extremis par je ne sais quoi (la fierté ou l’envie de ne pas tomber dans le piège de la profession), j’ai fait une petite pause en me cantonnant à des groupes qui m’apporteraient réellement quelque chose, notamment des styles nouveaux pour moi comme le dub ...
 
Extrait de “James Bond Session” avec Greenstone, collectif dub :
 
 


. Les années jazz
 
        “Puis j'ai enfin décidé de passer le cap et d'étudier le jazz à l'école ARPEJ (Paris 10), où j'ai suivi l'enseignement mystérieux de Gilles GRIGNON et Bertrand CHAPPELLIER, qui porte ses fruits pendant toute une vie.
 
    J'ai commencé la même année la contrebasse en retournant au conservatoire et je suis rapidement devenu addict, même les doigts ensanglantés. J'ai travaillé Ray Brown, Mingus, Haden, Swallow et encore Stanley Clarke, toujours pendant des nuits.
Affiche de la Tournée des Buttes de Blancheneige
 
 
   L’année suivante, j'ai intégré blancheneige, découvert les musiques klezmer et indiennes, les ambiances improvisées, les concerts festifs et le sérieux des vrais musiciens. Le groupe a fait son nid, avec une tournée au pays basque et dans les rues de Paris en 2006, une mensuelle aux 3 Arts (Paris 20), un concert privé sur les toits de Paris, vidéo à l'appui, et un très beau concert au parc des Buttes Chaumont pour l'ouverture du festival Silhouette. Notre premier album ‘Blancheneige’ s’est vendu comme des petits pains à chacun de ces concerts.

Extrait de “Orient Express” de Blancheneige, tiré de l’album “Blancheneige” / 2005 :
 
   Ma formation jazz m’a par la suite amené à monter le groupe Ouéch-Ouèche avec deux ARPEJiens (l’école où nous étions). Nos débuts furent très jazz, très travail des standards et très formateurs pour moi ... D’autant qu’il n’y avait pas de batterie et que je commençais la contrebasse. Autant vous dire que j’ai vraiment appris beaucoup en peu de temps ... Mes années funk m’avaient appris à “tenir le groove”, mais le swing est une sensation qu’il faut apprivoiser (ou qui nous apprivoise?) ...
Nous avons donc commencé en trio (sax, guitare et contrebasse) et fait quelques concerts au Quartier Général (Paris 11). Puis nous avons intégré un batteur et pas mal vadrouillé depuis, avec des compositions originales, une mensuelle aux Arts & Métiers (Paris 4), de très beaux concerts au Zanzibar (Paris 11) et une tournée à Montpellier.
 
Extrait d’un arrangement de “Softly as in a morning sunrise”, un thème d’O. Hammerstein & S. Romberg,
avec les frères Ouéch-ouèche :
 
    Le batteur que nous avons intégré au trio nous a par la suite proposé un enregistrement de ses compositions, très rythmiques mais très jazz. Nous avons donc enregistrer le tout en une journée en “live-studio” (tout le monde jouant ensemble).
 
Extrait de “The City” de Yann Biarnès :
 
ACCUEIL  |  ACTIVITES  |   A PROPOS DE  |  ESPACE PROS  |  PASSIF  |  CONTACT
lire la suite
lire le début